Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 23:29

doors1-copie-1

 

 

Kafka a l’intuition qu’il ne fallait désormais nommer qu’un nombre minimal d’éléments du monde environnant. Le rasoir d’Occam très aiguisé s’enfonçait dans la matière romanesque. Nommer le minimum et dans sa pure littéralité. Pourquoi cela ? Parce que le monde redevenait une forêt primordiale, trop chargée de sons inconnus et d’apparitions. Tout avait trop de puissance. C’est pour cela qu’il fallait se limiter à ce qui était le plus proche, circonscrire l’aire du nommable. Là alors s’écoulerait toute la puissance qui, sinon, resterait diffuse. Et dans ce que l’on nomme – une taverne, une affaire, un bureau, une pièce – s’épaissirait une énergie inouïe.

Roberto Calasso, K.

Partager cet article

Repost 0
Published by riverrun - dans Citations
commenter cet article

commentaires