Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 21:37

Ils avaient longé la rivière pendant une heure et en revenant vers le pont ils s’étaient arrêtés là où le petit escalier de terre descendait jusqu’à la rive et l’enfant avait demandé à descendre sur les galets. C’était un petit garçon au visage rond et malicieux et aux magnifiques cheveux blonds et il savait ce qu’il voulait dans la vie et l’homme savait que ce que son fils voulait était beau et ils descendirent sur la rive en se tenant par la main pour ne pas tomber et ils s’installèrent accroupis sur le banc de sable et de galets et regardèrent de tout près l’eau de la rivière qui filait avec des remous et des tourbillons et des couleurs changeantes dans la lumière du soleil et ils étaient heureux. Le garçon commença à choisir des galets et à les jeter dans l’eau et son père alla ramasser une grosse branche de bois mort dans les broussailles et il la rapporta au bord de l’eau et le garçon regarda ce qu’il allait faire. L’homme tira une bobine de grosse ficelle de la poche de son blouson et en coupa un long bout avec son canif et attacha un bout à la grosse branche et enroula l’autre bout autour d’une petite branche qui pouvait tenir dans les mains du garçon et le garçon regarda toute l’opération attentivement en commentant de temps en temps avec son doigt levé vers les mains de son père : « ça ?... ça ?... Ah, ça… »

Ensuite l’homme donna la petite branche à son fils et lui fit serrer les mains des deux côtés de la ficelle enroulée et lui dit : « Tiens bien, mon garçon. » Et puis il prit la grosse branche et la posa sur l’eau et la poussa vers le milieu de la rivière et toute une longueur de fil se déroula pendant que la grosse branche partait dans le courant et il regarda son garçon qui regardait la grosse branche partir et quand toute la longueur de fil libre fut presque tendue la grosse branche plongea sous l’eau et se rapprocha doucement de la rive à quinze mètres en aval et le petit garçon tenait bien fort la petite branche qui retenait la grosse au bout de la ficelle et cherchait où elle était sous l’eau et au bout de quelques secondes il se mit à sourire et la grosse branche réapparut à la surface et s’échoua sur la rive.

« Elle est là ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by riverrun - dans Carnets!
commenter cet article

commentaires