Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 22:18
Avalanche Time (1)

AVALANCHE TIME

 

(a-va-lan-ch') s. f. Masse de neige et de glace, détachée d'une montagne, et qui se précipite dans les vallées sous-jacentes.

Dictionnaire Littré

 

L’essentiel de ce que j’ai écrit cet hiver-là, ce fut par temps d’avalanche.

Ernest Hemingway

 

Sur les plates-formes au milieu des gouffres, les Rolands sonnent leur bravoure. Sur les passerelles de l’abîme et les toits des auberges, l’ardeur du ciel pavoise les mâts. L’écroulement des apothéoses rejoint les champs des hauteurs où les centauresses séraphiques évoluent parmi les avalanches.

Arthur Rimbaud

 

 

 

 

Première partie

Journal de Hagen Henning-Nielsen

 

 

 

4 juillet

 

Maintenant c’est arrivé.

L’officier de garde à la Centrale m’a appelé à six heures trente-sept pour me dire qu’il était arrivé précisément ce que je redoutais depuis des mois.

« Mademoiselle Zeska-Madsen a été renversée par un camion de trente-huit tonnes il y a moins d’une heure sur l’autoroute. Son véhicule était garé sur la bande d’arrêt d’urgence. On ignore encore pourquoi. Il y avait du brouillard. Le camion roulait trop vite. C’est la brigade de circulation qui nous a conpactés. Le corps de mademoiselle Zeska-Madsen a été… »

La description de l’état dans lequel j’ai retrouvé le corps de Vega serait inutile. J’écris sans jamais trop savoir combien de temps j’ai devant moi. Je veux que tu te rendes bien compte de ma situation. L’époque est délirante. Ça n’arrête pas. On peut m’appeler à tout instant et il faudra que je retourne au Quartier général, ou que je retrouve un contact dans un de ces bars aseptisés des quartiers touristiques où la dernière fois j’ai attrapé la chiasse. Ou peut-être qu’en pleine phrase, là, oui au milieu d’une phrase je vais m’endormir le stylo à la main sur mon canapé, mon verre de vodka roulant sur la moquette, heureusement que je ne fume pas, j’ai un oncle qui s’est littéralement immolé par le feu en s’endormant.

Plus important que la description du corps de Vega Zeska-Madsen éparpillé sur deux cents mètres d’asphalte : la description de l’état dans lequel je suis ce soir après cette journée difficile (en réalité il est une heure du matin le 5 juillet). Même si je te promets que je fais de gros efforts pour ne pas écrire trop d’horreurs. Et pour ne pas céder à la panique. Il faut que mes carnets restent lisibles. Oui, c’est le plus important : que mes carnets restent lisibles. par

Car ce n’est pas pour moi que j’

Car c’est pour toi que j’écris, Janne. Tu es la seule qui pourra comprendre, si toute cette affaire finit mal pour moi. Tu seras la dernière à rester vivante et à savoir. Je ne dis pas que tu es en danger. Je suis très maladroit. Je ne veux pas te créer d’ennuis en t’écrivant tout ça, mais quelqu’un

Je me sens si Dans deux ou trois jours je serai plus calme. Je serai à nouveau capable d’analyser la situation. Non, pas dans deux ou trois jours. Dans deux ou trois heures.

Il le faux.

 

 

 

6 juillet

 

Dieu sait que j’ai pourtant désiré faire ce métier. Depuis la prépa, depuis que j’ai lu cet article un jour dans « Le Temps » après les premiers attentats, et puis il faut bien la vouer je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, et je crois bien que je voulais t’impressionner en faisant quelque chose de grand, peut-être même de noble, oui je pensais que même si je n’étais pas aussi beau que certains, que je n’étais clairement pas assez riche pour vous accompagner tous les vendredis soirs en boîte, que j’étais même assez pauvre par rapport à même si j’habitais trop loin en banlieue pour rester tard aux soirées où je me risquais timidem, tu ne faisais aucune attention à moi, un jour tu me regarderais autrement, peut-être que tu me comprendrais, peut-être même que tu m’admirerais un peu. Mais trop, c’est trop. Comment te dire? Je vais me reverser un verre de whisky.

Voilà ce qu'il y a ces que le médecin légiste a reconstitué le corps de Vega. Je ne lui avais rien demandé ! « Est-ce que c’est la procédure habituelle de reconstituer les corps dans ces conditions ? » ai-je demandé au médecin légiste après avoir vomi le malheureux croissant que j’avais réussi à ingurgiter au volant dans les embouteillages. Tu sais ce qu’il m’a répondu, cet espèce d’allumé ? Il s’est allumé une cigarette et il m’a répondu : « Est-ce que c’est la procédure habituelle de faire écraser des opposants politiques par un trente-huit tonnes ? »

Je le savais, que ça finirait comme ça ! Et mes supérieurs qui exigent que l’affaire reste un fait d’hiver… C’est une situation intenable ! Je ne tolèrerai pas le

 

 

7 juillet

 

Ça commence à aller mieux. Mon supérieur direct (son nom t’étonnerait, c’est quelqu’un qui est parfois au JT) m’a recadré en douceur. Je commence à comprendre que tout ne sort pas comme ça. Je suis malheureux pour Vega, mais tu dois reconnaître tu reconnaîtras qu’elle lavait bien qu’elle avait été très imprudente et même peut-être obstinée. Ce n'est quand même pas piquer des vers de parler d'obstination pour Vega, non? Je comprends qu’on ait une haute idée de la politique et qu’on se batte un minimum pour fairer gagner ses valerus mais il y a des lilmites à l’obstination, même toi tu je pense que tu en conviendras.

Je commence même à croire que finalement je serais épargné par l’onde de choc. Je veut dire que finalement dans le meilleur des cas rien ne sortira. Peut-être que ce n’est pas à toi que j’écris. Peut-être que ecce n’est à personne. Mais ce qui est sûr, c’est que sa mef ait du bien. Je crois que je vais aller me coucher pour réfléchir à tout ça. Demain j’ai une journée diffici

Partager cet article

Repost 0
Published by riverrun - dans Avalanche Time
commenter cet article

commentaires

Andreas Guest

« Andreas Guest, c’est ton vrai nom?

- C’est bien possible, oui.

- Parce que si j’ai bien compris, du peu que tu as publié depuis 'Lahatena' en 2001, ça a été le plus souvent sous des pseudonymes pas toujours transparents comme Alexandre Gambler, Léo Zyngerman et Thomas Spaeher ? Schizophrénie ?

- Je ne sais pas, il faut peut-être demander à quelqu’un d’autre. Je crois surtout que n’importe qui ne peut pas raconter l’histoire de n’importe qui. »

Recherche